Non A L’Expulsion De Mohamed Mardi 20 Juin

Mohamed, journaliste venant de Somalie a eu un renvoi programmé vers le Danemark ce mardi 20 juin à 6h15.
Il risque l’expulsion vers la Somalie, avec en arrière
plan, le danger de mort, notamment au vu son métier qui y est particulièrement exposé.
La préfecture empêche le droit à un réexamen de sa situation en France.

Mobilisation :

  • pétition en ligne
  • Lundi 19 juin : rassemblement, RDV à 17H place de la Liberté à #Brest.
  • Mardi 20 juin : mobilisation, RDV à 5h15, aéroport Brest-Guipavas.

Communiqué de presse (PDF)

Comment agir ?

Des propositions pour se mobiliser :

appeler les autorités

Pour exprimer sa désaprobation totale, sa colère, sa tristesse, son dégout… de voir des êtres humains traités de cette manière.

Préfecture (Quimper)
Téléphone : 02.98.76.29.29
Fax : 02.98.52.09.47
Courriel : prefecture@finistere.gouv.fr

Sous-préfecture (Brest)
Téléphone : 02 98 00 97 00
Fax : 02 98 43 26 32

Mairie Brest
Téléphone : 02.98.00.80.80
Courriel : contact@mairie-brest.fr
Facebook : https://www.facebook.com/Brestfr-157090957686042/

Contacter la presse

Pour les interroger sur leur silence sur cette situation et les inviter à diffuser l’information.

Le Télégramme de Brest
Téléphone : 02.98.33.74.00
et : 02.98.88.26.32
Courriel : brest@letelegramme.fr
Facebook : https://www.facebook.com/letelegramme

Ouest-France Brest
Téléphone : 02.98.33.22.00
Courriel : redaction.brest@ouest-france.fr
Facebook : https://www.facebook.com/ouestfrancebrest/

France 3 Iroise
Téléphone : 02.98.43.51.60
et : 06.12.48.64.10
Courriel : iroise@francetv.fr
Facebook : https://www.facebook.com/pages/France-3-Iroise/171838099511018

France Bleu Breizh Izel
Téléphone : 02.98.43.11.47
et : 02.98.55.29.23
Courriel : bleubreizhizel@radiofrance.com
Facebook : https://www.facebook.com/FranceBleuBzh

Ramener des instruments de musique, de la peinture, de quoi manger…

S’exprimer

En prenant une affiche, un drap, faire un dessin, écrire, peindre…

Mobilisation contre les expulsions programmées

Appel à se rejoindre, jours et nuits.
Venez écrire vos messages, déposer vos empreintes, vos instruments de musique… jusqu’à l’annulation des expulsions .
Place de la liberté Brest

#stopExpulsions #stopDublin

En ce moment, sur la place de la Liberté à Brest. Mobilisation jour et nuit jusqu’à la déprogrammation de 7 expulsions vers le Darfour, l’Ethiopie, la Somalie via l’Italie, l’Allemagne et le Danemark

Des messages de soutien reçus…

Deux messages reçus par mail.

Le premier message de soutien est un communiqué de la FSU

*INCOMPRÉHENSION ET COLÈRE APRÈS LES EXPULSIONS AU FORESTOU*

Ce matin à Brest suite à une action en justice, 43 personnes ont été expulsées d’un groupe de maisons occupées dans le quartier du Forestou, sans attendre le réexamen lundi prochain de l’ordonnance sur requête commandant l’expulsion, pourtant déclaré recevable par le président du tribunal de grande instance.

Ces maisons appartiennent à Brest Métropole Habitat, office public de l’habitat de BMO, maître d’ouvrage pour le compte des collectivités locales sur l’ensemble du territoire du pays de Brest. Son Conseil d’administration est présidé par le maire de Brest, président de BMO.

Ces maisons vides précédemment occupées par des familles de cheminots ont permis de loger dans des conditions décentes depuis plusieurs mois des dizaines de migrants auparavant sans logis, et notamment de scolariser les enfants à l’école publique du Forestou.

La FSU ne comprend pas et s’indigne qu’une majorité politique qui n’est pas d’extrême droite ait pris cette initiative :

-le terrain concerné ne fait l’objet d’aucun projet immobilier justifiant l’expulsion ;

-nous sommes à l’approche de l’hiver ;

-les familles et des dizaines de témoins ont assisté impuissants à la destruction partielle des lieux de vie. Trois personnes réfugiées sur un toit ont été violemment délogées sous l’œil des caméras, conduites au commissariat et placées en garde à vue ;

-le Conseil départemental manque de solutions de logement pour les migrants.

La FSU appelle à un changement de politique à l’égard de personnes qui après avoir risqué leur vie pour fuir la guerre et la misère nous font l’honneur de leur présence en France.

Le deuxième message à lire en pdf : Le Forestou répondait à une situation d’urgence existant depuis des mois. Son expulsion, une agression contre les laissé.e. pour compte de la course au profit

 

 

Depuis 9H du matin, expulsion du Forestou : plus que jamais soutien nécessaire

Depuis 9H du matin, une opération de gendarmerie + police nationale est en cours pour expulser le Forestou, ses 50 habitant.e.s + soutiens.

Arrivés en trombe harnachés, casqués, flashball et boucliers au poing pour expulser les habitations.

Des personnes sont montées sur les toits d’une maison.

Plus que jamais, tout soutien est nécessaire.

Ne pas hésiter à faire entendre sa voix auprès de :

Brest Métropole Habitat
02 29 00 45 00 / 02 29 00 45 29

Ville de Brest
02 98 33 50 50

Sous-Préfecture du Finistère

Tel 02 98 00 97 00
Fax 02 98 43 26 32
prefecture@finistere.gouv.fr

Expulsion du Forestou Creis. 50 personnes menacées d’être à la rue demain matin

L'expulsion des meisons du Forestou, où habitent 50 personnes en exil,
laissées à la rue illégalement par les autorités et dormant dans les
couloirs d'une résidence sociale. Après avoir sollicité à maintes
reprises, en vain les différents acteurs institutionnels,qui ont le
pouvoir de décision et / ou de solution, les personnes ont décidées de
s'installer dans des maisons appartenant à B.M.H et laissées vides
depuis plusieurs années dans le quartier du Forestou Creis.

Ce Lundi 17 octobre, l'expulsion a été enclenchée, sans réelle solution
de relogement pérenne pour les habitants.

Des sources fiables nous confirment que l'expulsion aura lieu ce jeudi
20 octobre. Le mouvement « Zéro personne à la rue » appelle à veiller
devant les maisons toute la nuit et particulièrement dès 4h du matin
pour empêcher l'expulsion qui aura probablement lieu entre 5h et 7h du
matin.

Communiqué de presse :
http://zeropersonnealaruebrest.noblogs.org/files/2016/10/Communiqué-de-presse-Forestou-19-octobre-2016.pdf


Des personnes du mouvement Zero Personne à la Rue

https://zeropersonnealaruebrest.noblogs.org
https://www.facebook.com/ZeropersonnealarueBrest/